LE BLOG ONILIA


Catégories


Twitter


"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Faîtes des sauvegardes régulières e…"

"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Ne laissez pas les émotions impacte…"

LE BLOG ONILIA

/ 0

DIGITAL

L’évolution de l’e-santé en quelques chiffres

28 juin 2016

L’étude Accenture 2016 Consumer Survey on Patient Engagement s’est intéressée à l’évolution de l’e-santé depuis 2014 et auprès de 7 840 personnes provenant de 7 pays différents : États-Unis, Royaume-Uni, Norvège, Australie, Brésil, Singapour et Arabie Saoudite. Il en résulte que l’e-santé y est en progression.

Les objets connectés

La progression de l’e-santé est parallèle à celle des objets connectés. En effet, si chacun peut avoir des données plus précises sur son état de santé, c’est en partie grâce à ces objets. Aujourd’hui avec notre smartphone on peut accéder à certaines mesures de santé, idem avec les balances connectées et autres appareils du même genre. Toutes les données sont collectées et on peut suivre leur évolution.

Selon cette enquête 21 % des personnes interrogées utilisent des objets connectés de santé en 2016, alors qu’ils étaient près de deux fois moins nombreux il y a 2 ans. Ils sont 33 % à utiliser une application connectée, soit le double qu’en 2014. Les plus utilisées sont celles pour le fitness, suivies par les applications de nutrition et celles permettant d’analyser certains symptômes.

Les dossiers médicaux en ligne

Un autre point fort de l’e-santé est ce qu’on appelle le DMP – Dossier Médical Partagé. Le médecin peut alors accéder en ligne et en temps réel à un dossier médical. Toutes les informations n’y sont pas forcément regroupées et certaines peuvent être accessibles uniquement par le médecin – pour des raisons de confidentialité.

Toujours selon cette même étude, 41 % des patients qui se connectent à leur DMP le font avant tout pour s’informer et pour avoir accès à leurs résultats d’analyse en ligne. Le DMP leur permet également de pouvoir accéder à leurs ordonnances en ligne, ce qui en est l’utilité principale pour 24 % d’entre eux. La grande majorité (92 %) des patients aimeraient pouvoir accéder à la totalité de leur dossier médical, mais les médecins ne sont que 18% à partager cet avis.

L’e-santé permet également aux patients de pouvoir prendre rendez-vous avec leur médecin ou un spécialiste directement depuis Internet.

Visuel : Application médicale de carnet de santé connecté – e-Medeo